Avant de procéder à une correction de géométrie de l’image il est indispensable de corriger préalablement la distorsion de l’objectif.

Un objectif grand angle est généralement plus affecté par la distorsion qu’une longue focale. Mais c’est précisément avec les grands angles que le besoin de redresser l’horizon et / ou corriger les perspectives se fera le plus sentir.
D’où la nécessité de soigner cette étape pour un résultat parfait.

Version intégrée à PhotoLab

Cette étape est transparente puisque réalisée automatiquement pour les objectifs pris en charge.

La gestion des modules d’objectifs est une fonction de base de PhotoLab, voir le tuto: « Efficacité avec DxO PhotoLab ».

Correction de la distorsion pour un objectif 16mm (format 24×36).

Correction de la distorsion

Version indépendante et module pour PS / PSE / LR

ViewPoint accède à la base d’objectifs caractérisés par DxO et bénéficie de la même correction automatique de la distorsion que PhotoLab.

Ce qui peut justifier l’utilisation de ViewPoint pour bénéficier de cette correction.

Plusieurs cas se présentent à l’ouverture d’une image en fonction de la présence ou non des données EXIF permettant à ViewPoint de connaître l’objectif utilisé.

*Le module est déjà présent et la correction est appliquée
*Tous les éléments nécessaires ont été trouvés dans les EXIF. Une boîte de dialogue s’ouvre, le module est importé et la correction est appliquée
*Il n’y a pas de métadonnées EXIF ou elles ne permettent pas de déterminer de quel objectif il s’agit.
ViewPoint demande à « Ouvrir l’image originale », le fichier (JPEG ou raw) issu de l’APN. Lorsque le module est chargé, le modèle du boîtier, l’objectif et le nom du fichier de l’image originale sont affichés, et la correction est automatiquement disponible
*Les éléments ont bien été trouvés dans les EXIF mais il n’existe pas de module correspondant pour l’objectif. Dans ce cas seul le réglage manuel est possible (bouton Auto grisé)
Ouverture de ViewPoint

La correction manuelle de la distorsion

ViewPoint propose des outils selon les trois types de distorsion. 
– En barillet
– En coussinet
– Issue de fisheye

*Un monument pris de face: La distorsion est souvent bien visible et facilement corrigeable
*Un paysage sans repères visuels (bâtiments, monuments) particuliers. Comme il est rare que l’on utilise ensuite la correction de perspective, il peut alors être préférable de ne rien corriger.
Corriger la distorsion est une obligation avant la correction de perspective et / ou de volume.

Un monument pris de face avec un objectif grand angle de 28mm (format 24×36).
Si on se réfère à la ligne de pavés au bord de l’image il y aurait une légère distorsion en barillet. L’examen d’autres photos, prises au même moment, montre que le milieu du passage pavé est légèrement bombé et que les 4 plots centraux ont leur sommet situé sur une même ligne droite. C’est donc sur ces plots que doit se baser la correction.
Il faut être sûr des repères sur lesquels on s’appuie.

Correction manuelle de la distorsion

La distorsion est constante pour une focale donnée (sauf certains zooms à courte distance). Une manipulation simple consiste à photographier n’importe quelle forme géométrique aux lignes droites (encadrement de porte, …) en la plaçant au plus près du bord du cadre et noter la valeur de la correction.
Pour une focale fixe c’est suffisant. Pour un zoom il faudra répéter l’opération pour les focales principales.

Cette manipulation est plus longue à décrire qu’à mettre en œuvre.

Photo issue d’un objectif vintage de 35mm avec une distorsion complexe « en moustache ».
La correction complète de la qualité des modules de DxO n’est évidemment pas possible dans ce cas. La correction manuelle est une alternative très acceptable et largement supérieure à l’absence de correction.

Examiner une photo test suivant la méthode ci-dessus. La distorsion est majoritairement en barillet et le meilleur résultat est obtenu avec une valeur de 30. Il reste des défauts dans les angles qui ne pourront pas être totalement corrigés mais les dégâts sont réduits au minimum. Les valeurs de correction ainsi réalisée seront reconduites pour toutes les photos.

Correction permanente de la distorsion

Les utilisateurs de PhotoLab Elite peuvent créer un autoréglagepartiel de ces corrections pour l’appliquer ensuite à chaque nouvelle photo de cet objectif.

suite du commentaire sur l’illustration) Scan d’une diapositive prise avec cet objectif
La déformation en barillet n’est pas perceptible d’emblée. Les valeurs de corrections déterminées suivant la procédure précédente sont appliquées à toutes les photos prises avec cet objectif.

« Revenir au sommaire »